Plantes néophytes potentiellement envahissantes – supprimées de l’assortiment Do it + Garden en 2020

Toutes les plantes qui ont été découvertes et cataloguées avant 1492 sont dites indigènes. C’est aussi le cas d’anciennes plantes de culture. Toutes les autres, parvenues ultérieurement sous nos latitudes, sont dites néophytes (littéralement, nouvelles plantes) du point de vue botanique. Il existe une multitude de plantes néophytes, utiles ou ornementales, qui n’ont pratiquement aucun impact sur notre écosystème. Elles peuvent même apporter une contribution à l’environnement naturel, par exemple comme source d’alimentation pour insectes.

 

Cependant, certaines néophytes prolifèrent de manière incontrôlée dans la nature et constituent une menace pour la flore indigène. Elles sont qualifiées d’envahissantes. Ces plantes néophytes envahissantes modifient les écosystèmes concernés, ce qui peut entraîner la disparition de plantes et d’animaux précieux pour l’équilibre naturel.

La vente de plantes néophytes envahissantes est interdite. Mais il existe aussi des espèces potentiellement envahissantes, dont la vente est encore autorisée, mais que l’on soupçonne de pouvoir proliférer de manière invasive. Elles sont donc en observation et figurent sur la Watch List. Il s’agit notamment de plantes de jardin appréciées comme le palmier du Tessin (Trachycarpus), qui peut surtout se répandre dans les régions chaudes de Suisse ainsi que du laurier-cerise (Prunus laurocerasus), une plante très appréciée pour les haies.

En vue d’éviter d’éventuels impacts négatifs causés par ces plantes, Do it + Garden Migros a supprimé le laurier-cerise de son assortiment en 2019. À partir de 2020, le palmier du Tessin sera lui aussi retiré de la vente. Ainsi, il n’y aura plus de plantes potentiellement envahissantes en vente chez Do it + Garden.

 

Vous trouverez plus d’informations à ce propos dans notre article de blog.

Produktfinder Gartenmöbel