Créer des jardinières surélevées

Avec Do it + Garden, réussissez vos plantations en jardinières surélevées.

L’engouement pour l’agriculture urbaine ne faiblit pas et les citadins sont nombreux à vouloir récolter leurs propres légumes, herbes aromatiques et salades, même s’ils n’ont pas de jardin. Créer une jardinière surélevée et la planter correctement n’est pas difficile. En tant que jardinier amateur, il convient toutefois de respecter quelques règles si l’on veut que ses plantations soient un succès. Vous trouverez ici des conseils et des astuces pour votre projet, afin que vos plantes s’épanouissent pleinement.


Quelle est la meilleure période pour créer une jardinière surélevée?

La période idéale pour créer une jardinière surélevée est le printemps. Cependant, une plantation en automne est également pertinente, car vous disposez alors de suffisamment de matériau de remplissage sous forme de déchets de jardin et de compost.


À quoi dois-je faire attention avant l’achat?

Avant de procéder à la planification et à l’installation, il faut déterminer où la jardinière va être placée. Dans le jardin, en contact direct avec la terre, ou sur une terrasse ou un balcon, sans contact direct avec le sol. Une installation adéquate et un emplacement bien ensoleillé sont décisifs.


Comment remplir ma jardinière surélevée correctement?

Il y a différentes manières de remplir une jardinière surélevée. Soit elle n’a pas de fond et son contenu se trouve en contact direct avec le sol naturel, soit elle possède un fond et son contenu n’a pas de contact direct avec le sol naturel. Voici une explication plus détaillée des deux variantes:

Jardinière surélevée sans contact direct avec le sol naturel

Vous pouvez tout aussi bien la remplir avec des matériaux naturels (branches, broyat de broussailles, compost domestique) qu’avec des produits appropriés de l’assortiment de Do it + Garden. S’il s’agit d’une jardinière en bois, nous vous recommandons de ne pas la poser directement sur la terre. Ainsi, le bois se conservera plus longtemps. L’idéal est de creuser dans la terre un trou de 20 à 30 centimètres de profondeur, dont les dimensions dépassent de 5 cm le périmètre de la jardinière. Combler ensuite le trou avec du gravier.

Il est recommandé de poser un grillage à souris sur le fond de la jardinière avant de la remplir pour éviter que les petits rongeurs ne viennent se servir dans votre potager. Un film à bulles agrafé aux parois internes protège le bois de l’humidité.

Le tableau suivant vous informe sur l’ordre du matériau de remplissage à mettre dans la jardinière (suite chronologique, le premier matériau étant celui que l’on déverse en premier).

Couche proche du sol

env. 25 cm

Succédané de tourbe et paillis

Couche de broyat

env. 10 cm

Copeaux de bois

Couche de fumier ou de compost grossier

env. 20 cm

Compost ménager

Terreau de jardin

env. 20 cm

Terreau pour potagers surélevés et légumes ou terreau universel
En option: terreau à semis et pour fines herbes

Alternative: remplissage avec des matériaux naturels

Couche proche du sol env. 25 cm Branches, rameaux, feuillage, restes d’arbustes ou rhizomes, à recouvrir avec un peu de terre
Couche de broyat env. 10-15 cm Branches fines, bois finement coupé, carton non imprimé (la décomposition est ainsi accélérée)
Couche de fumier ou de compost grossier env. 10-15 cm Le fumier de ferme et le fumier décomposé (notamment de chevaux) peuvent donner de bons résultats dans cette couche. Vous avez également la possibilité de la remplacer par du compost grossier.
Compost grossier, terre env. 20 cm La couche suivante est constituée d’un mélange de compost domestique grossier et de terre.
Terreau de jardin remplir au maximum La dernière couche est composée de terre nourrissante que l’on peut remplir jusqu’au bord de la jardinière ou jusqu’à quelques centimètres du bord.

Comment remplir ma jardinière surélevée correctement?

Que le remplissage soit fait en automne ou au printemps, un bon écoulement de l’eau est indispensable à la réussite de votre petit potager. Pour y parvenir, le plus simple est d’utiliser de l’argile expansée, selon la hauteur de la jardinière, entre un quart et un tiers de son remplissage. Un feutre géotextile placé sur l’argile expansée évite que le terreau ne soit entraîné dans la couche de drainage par l’eau de l’arrosage. Une couche de composte ou de terreau libère de la chaleur par la décomposition d’une structure en strates organiques et fait office d’accélérateur de croissance pour les légumes.

Une couche supplémentaire est constituée de terreau universel ou de terreau potager et peut être complétée d’un peu de terreau pour semis ou de terreau pour herbes aromatiques. Vous obtiendrez ainsi les conditions idéales pour vos repiquages. L’ajout hebdomadaire d’un fertilisant universel organique bio à l’eau d’arrosage favorise une croissance rapide de vos légumes et leur apporte tous les nutriments nécessaires au cours d’une saison de culture. La terre contenue dans les plates-bandes surélevées sans contact direct avec la terre du jardin s’appauvrit rapidement. Il est donc recommandé de la renouveler au moins partiellement chaque année.



Quelles plantes dois-je planter dans ma jardinière?

Les plates-bandes surélevées sont principalement utilisées comme jardins potagers, car les bonnes conditions de sol permettant de bonnes récoltes. Panachez vos plantations en associant des profond avec des plantes basses et hautes, de façon à ce qu’elles ne s’ombragent pas mutuellement. En général, un carré de jardin est plus grand qu’une plate-bande surélevée sur un balcon, on peut donc s’amuser à y planter de nombreuses sortes de légumes.

Avec leurs besoins importants en éléments nutritifs, les choux et les pommes de terre demandent beaucoup de place et ont une durée de croissance longue tout en étant assez peu productifs dans un espace restreint. Les légumes à la croissance rapide tels que différentes variétés de salades, radis, oignons, épinards, tomates, carottes ou fraises assurent non seulement un succès rapide mais sont aussi très décoratifs.

La production d’une plate-bande surélevée ne vous permettra certes pas de vous nourrir de manière autonome, mais il s’agit avant tout de connaître la joie indescriptible que procure la culture de ses propres légumes. Privilégiez les plantes que vous et vos enfants ou petits-enfants apprécient particulièrement.


Quand faut-il semer, planter puis récolter?

Si vous aménagez des plates-bandes surélevées pour la première fois, nous vous recommandons de vous en tenir à ce programme sur cinq ans:

La première année, privilégiez des plantes exigeant des apports importants, telles que choux, oignons, concombres, tomates, carottes ou poireaux. Ces plantes ont d’importants besoins en nutriments, qui sont disponibles en abondance dans le terreau fraîchement préparé.

Les deuxième et troisième années, c’est au tour des plantes qui nécessitent des apports moyens, dont font partie les épinards, les grands radis, l’aneth et les pommes de terre.

Les quatrième et cinquième années viennent ensuite les plantes demandant des apports faibles: choux de Bruxelles, choux pommés, salades, choux-fleurs ou haricots.

Généralement, au bout de cinq ans, le stock de nutriments est épuisé et le terreau doit être entièrement renouvelé. La terre usée peut alors servir d’humus. En automne, il est également conseillé d’améliorer la qualité de la terre à l’aide d’engrais vert.

À partir de mars déjà, il est possible de planter les premiers choux-raves et salades. Dans un premier temps, il convient de couvrir les plants délicats d’un non-tissé pendant la nuit. Avec un peu de chance, les premières salades pourront déjà être récoltées fin avril.

Dans le tableau ci-dessous, vous découvrirez à quelle époque de l’année il est recommandé de planter quelles plantes.

Légume

Semis/plantation

Récolte

Broccoli Laisser germer au chaud à partir de février / Repiquage à partir de mars, avril 90 jours après les semis quand les pommes sont déjà grosses mais qu´elles ne se séperent pas encore
Haricots Semis début mai Deux à trois mois après le semis
Petits pois De mars à juillet (température du sol supérieure à 8° C) Trois à quatre mois plus tard (lorsque vous pouvez sentir les graines dans les cosses)
Mesclun "Baby Leaf" Semis de mars à septembre Récolte continue jusqu´aux première gelées
Doucette De juillet à septembre Huit à dix semaines plus tard Résiste au gel, peut donc être récoltée en hiver également
Chou kale De mi-juillet à début août Variétés précoces dès septembre Résiste au gel, peut donc être récolté en hiver également
Carottes De mars à juin Quatre à sept semaines après le semis, selon la variété
Pommes de terre Laisser germer au chaud Repiquage d´avril à mai Récolte environ 100 jours plus tard selon la variété, de septembre à octobre
Laitue Entre mars et mai Environ dix semaines plus tard
Radis de printemps ou grands radis Entre mars et septembre De quatre à six semaines plus tard, tant que les tubercules sont encore petits
Betteraves rouges

Semis en pleine terre à partir de la mi-avril

Repiquage de plants achetés entre mars et août

Trois à quatre mois après les semis, jusqu´à fin octobre
Epinards Semis de fin février à mai Dix à douze semaines après les semis, selon la variété
Tomates Laisser germer au chaud à partir de mars / Repiquage pas avant les saints de glace à la mi-mai Récolte d´août á septembre
Oignons Repiquage des plants entre février et avril Récolte continue ou, pour être stockés, à partir d´août par temps sec
Différentes herbes aromatiques Persil, ciboulette, thym, origan, sauge, rosmarin Repiquage des plants à partir de la fin avril Basilic à partir de la mi-mai Continue

 

Conseil: apportez de la couleur en mettant des fleurs multicolores et comestibles entre vos rangs de légumes. Les mélanges de fleurs comestibles se sèment directement dans la plate-bande surélevée et rehaussent vos salades dans la jardinière comme dans l’assiette. Privilégiez des variétés plutôt basses ou retombantes comme les capucines ou bien faites-les pousser dans un pot séparé.


Autres sujets en lien avec les jardinières surélevées et l’agriculture urbaine

Ensemble, c’est mieux

De nombreux aspects de l’aménagement d’un jardin et du jardinage lui-même demandent beaucoup de temps et de travail. L’aménagement et le remplissage d’une plate-bande surélevée notamment, est particulièrement exigeant. L’idéal est alors de s’y mettre à plusieurs, surtout lorsqu’il s’agit d’un gros projet. Pourquoi ne pas vous lancer en famille? Ou bien inviter quelques amis qui, en échange de leur aide seront récompensés lors d’une soirée grillades par une dégustation des légumes récoltés ensemble. Une autre idée efficace: l’entraide entre voisins. Car ensemble, c’est mieux!