left center right
comp_rasenpflege_neulange_css

comp_rasenpflege_renovation_wysiwyg
Rénovation
Les maladies peuvent s’attaquer au gazon même s’il est régulièrement entretenu. Il se peut aussi que l’invasion de mauvaises herbes soit telle que même l’entretien le plus suivi ne porte pas les fruits souhaités.

Si tel est le cas, et en fonction de la superficie concernée, un nouveau gazon ou une rénovation de la surface existante sont inévitables. Voyons maintenant chacune des étapes à suivre pour ces deux méthodes, leurs avantages et leurs inconvénients.
La rénovation en 7 étapes
Tonte

Avant de rénover la pelouse, il convient de tondre les zones concernées le plus court possible. Si les mauvaises herbes sont très nombreuses, les éliminer comme il se doit avec un désherbant. Les désherbants ont assez mauvaise réputation. Mais ils ne sont pas tous nocifs pour l’environnement. Faites-vous conseiller dans votre magasin Do it + Garden. Un jardinier averti en vaut deux!
comp_rasenpflege_renovation1a_wysiwyg
Scarifier un gazon signifie

que l’on griffe le gazon afin de retirer tout ce qui nuit à sa bonne santé. On élimine ainsi les restes d’herbe coupée et la mousse, ce qui permet d’améliorer l’aération du sol. Cette opération se fait au moyen d’un scarificateur manuel ou motorisé. L’avantage du scarificateur manuel, c’est qu’il permet de travailler ensemble plus efficacement.
Impact de la scarification
Avant de scarifier

Étant donné que les racines se développent surtout dans le feutre du gazon, elles sont privées de nutriments et d’eau. La gazon se dessèche plus rapidement et devient ainsi plus vulnérable aux maladies.
Après la scarification

Les racines peuvent à nouveau se développer. Leur accès aux nutriments et à l’eau est facilité. La résistance des graminées est améliorée.
Marche à suivre
Scarifier correctement

Le gazon devrait être scarifié pendant sa phase de croissance. Les périodes sèches ne sont pas indiquées pour scarifier une pelouse. La fin du printemps ou le début de l’automne sont des périodes idéales.

À l’étape précédente, le gazon a été tondu aussi court que possible. Pour la scarification, des passages croisés répétés sont plus efficaces. Préférer plusieurs passages avec une faible profondeur de travail qu’un nombre réduit de passages avec une profondeur de travail élevée. Enlever les déchets après chaque passage jusqu’à ce que le feutre soit entièrement éliminé.
3. Fertilisation
Il faut maintenant

fertiliser le gazon qui vient d’être scarifié. Il est recommandé d’observer ici les consignes de dosage de l’engrais pour gazon utilisé. La fertilisation du gazon lors de cette étape diminue la phase de régénération qui lui succède.
Sablage

Après avoir scarifié le gazon, le sablage permet de niveler la surface traitée. Le sable augmente la perméabilité du sol et agit contre la formation de feutre. Il faut environ 4 litres de sable par mètre carré de surface à traiter, à répartir uniformément sur le sol à l’aide d’un râteau.
Semer des graminées de régénération

dans les trous préalablement sablés. Leur fort pouvoir germinatif en fait des alliés de choix et permet de combler les zones dénudées du gazon encore mieux qu’un semis conventionnel.

Saupoudreuse

Semis en boîte

Épandeur

Épandeur

comp_rasenpflege_renovation1b_wysiwyg
Tassement

Il est important de tasser légèrement les nouvelles semences.
Arrosage

Un peu de patience est maintenant nécessaire jusqu’à ce que les nouvelles graminées germent et poussent à la hauteur du gazon sain, mettant ainsi un terme à la rénovation. Veillez à arroser constamment la surface rénovée de manière à ce qu’elle reste humide.
comp_rasenpflege_renovation2_wysiwyg
Autres conseils d’entretien du gazon